ACCUEIL >>  Vie Associative >>  Amicale des ainés >>  Archivage >>  2012

 
Une belle journée à Amiens, pour les Aînés






Pour notre première sortie nous étions 28 et vers 7H45, nous prenions la direction de la ville d’Amiens.

 Notre première visite fut réservée à la magnifique cathédrale Notre-Dame d’Amiens.
 La Picardie, berceau du gothique n’usurpe pas sa réputation. La Somme en abrite le fleuron : la cathédrale d’Amiens, légère, aérienne et pure.
 Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’harmonie de ses proportions, la pureté de ses lignes, sa statuaire abondante, véritable dentelle de pierre, en font l’un des plus beaux exemples de l’art gothique.
 Construite de 1220 à 1288, ses dimensions en font un des plus vastes édifices gothiques jamais élevés : 145m de longueur, 42m de hauteur.
Depuis la restauration de sa façade occidentale, Notre-Dame s’impose comme la principale référence dans la découverte de la polychromie des portails gothiques. Cette révélation a donné naissance au spectacle "Amiens, la cathédrale en couleurs" qui restitue les couleurs médiévales des portails par la magie de la lumière.
-------------------------
Cette belle visite terminée nous prenons congé de notre guide et nous nous dirigeons vers le restaurant « le petit bedon » ou le chef nous a préparé un bon et copieux repas.
------------------------
Pour commencer notre après-midi nous nous rendons à la maison des Hortillonnages.
Après quelques pas nous embarquons dans les barques à cornets avec bonne humeur et quelques frayeurs pour certains adhérents qui n’ont pas trop le pied marin.
Les hortillonnages d’Amiens sont un espace de 300 hectares d’anciens marais situés à l’est d’Amiens, comblés (probablement à l’époque gallo-romaine) pour créer des champs utilisables pour la culture maraîchère.
Cette activité est en fort déclin depuis les années 1950. Il ne reste plus aujourd’hui qu’une dizaine de maraîchers qui exploitent 25 hectares, le reste des hortillonnages s’étant progressivement transformé en terrains de loisirs et de résidences secondaires, ainsi qu’en friches qui sont occupées par de nombreuses espèces sauvages qui y nichent, s’y reproduisent ou s’y nourrissent : c’est un espace d’une grande richesse écologique.
Les hortillonnages sont formés d’une multitude d’îles entourées de 65 kilomètres de voies d’eau, fossés et « rieux » (nom des canaux des hortillonnages en picard) irrigués par les rivières Somme et Avre.
Les berges sont fragiles. Elles exigent de l’Hortillon ( jardinier des Hortillonnages) un entretien constant, car elles sont faites de vase et d’alluvions extraites des cours d’eau. La drague, outil en forme de pelle renversée, est utilisée pour la confection de la berge.
Riches en matières organiques, les sols tourbeux sont favorables à une culture maraîchère variée et de qualité biologique.
Depuis toujours les hortillons se déplacent dans le bateau à cornet. Barque noire et fond plat, longue de 9 à 10 mètres et large en son milieu, son bout relevé a été spécialement conçu pour pénétrer sur les aires sans en détériorer les berges.
Au terme de cette promenade nous repartons les yeux remplis de couleurs et imprégnés de nature et tradition.
 
Pour clore cette journée nous rentrons dans la Maison où Jules Verne vécut de 1882 à 1900.
Au rez-de-chaussée on trouve un jardin d’hiver, une salle à manger dans laquelle sont exposés de nombreux objets ayant appartenus à Jules Verne, ainsi qu’un grand et un petit salon où sont affichées des photos des membres de la famille de l’écrivain.
 Au premier étage, où se trouvaient à l’origine les chambres des Verne, ont été reconstitués la librairie, le salon et le bureau de Pierre-Jules Hetzel, éditeur et ami de Jules Verne.
Mais c’est au deuxième étage que l’atmosphère de l’écrivain est véritablement palpable, et plus particulièrement dans son cabinet de travail. Portemine, porte-plumes, qu’il a utilisé à la fin de sa vie, globe terrestre, c’est là que Jules Verne écrivit entre autres "Deux ans de vacances" et "Le Village Aérien". Un moment unique. La visite se termine dans le grenier de la maison, où s’accumulent affiches, photos ou machines volantes imaginées par Jules Verne. Pour des raisons financières, il quitta cette demeure en 1900 pour aller s’installer boulevard Longueville où il mourut en 1905.
Cette maison nous offre un espace où se mêlent l’imaginaire et le quotidien du célèbre écrivain. Nous revivons les aventures des héros de Jules Verne et elles nous invitent à la rêverie et à la découverte de l’intimité d’un écrivain à travers plus de 700 objets et documents patrimoniaux.
 
Au terme de cette belle journée, nous reprenons le chemin du retour direction Motteville.
 
 
 







 



Vers la cathédrale



Une magnifique façade



Notre groupe, attendant la visite



Un travail remarquable



Un bel orgue et une rosace de 13 mètres de diamètre



Un édifice très haut



A l’écoute de notre guide



Un bon repas, dans une ambiance amicale



Les barques nous attendent



Début d’une promenade reposante dans une nature préservée



Des berges fleuries



Des oiseaux habitués au passage des touristes



On aménage toujours les rives



La "croisière" se termine



C’est ici que vécut Jules Verne

Accueil du site | Contact |Plan du site | Espace privé
Mis à jour le mardi 10 septembre 2019